Imprimer la page

Conservation

Historiquement, les premiers fonds de la collection de la Cinémathèque de la Fédération Wallonie-Bruxelles proviennent du Ministère de l’information. A la demande de Paul-Henry Spaak, des opérateurs ont tourné et monté des sujets retraçant l’action du gouvernement belge en exil pendant la seconde guerre mondiale, à Londres. Ces films, sur pellicule nitrate, ont été numérisés en 2010, étant donné la fragilité du support (images de plus de 65 ans) et sa difficulté particulière d’exploitation (le nitrate est hautement inflammable, et ne peut être manipulé que dans des conditions très sécurisées).

Le fonds actuel des films est, d’une part, surtout constitué de films acétates 16 mm, qui sont conservés en chambre froide, dont les films de fin d’étude de l’INSAS et de l’IAD.

Nombre de ces titres sont des films didactiques et pédagogiques datant des années 50 à la fin des années 70.

Plusieurs centaines cependant, réalisés tant par des auteurs belges qu’internationaux, représentent un véritable parcours du cinéma documentaire, et s’inscrivent à ce titre pleinement dans l’histoire du cinéma.
 

Depuis l’évolution des techniques, les titres plus récents ne sont plus acquis sur support film, mais bien sur support numérique. En ce sens, la numérisation de la collection de la Cinémathèque est devenue essentielle pour assurer la pérennisation de ces documents à portée historique, ainsi que pour permettre la poursuite de leur exploitation.

Aujourd’hui, la Cinémathèque est dépositaire d’une copie de tout film documentaire soutenu par la Commission de sélection des films, organe émanant du Centre du cinéma de la Fédération Wallonie-Bruxelles.  

Physiquement, les films sont conservés dans un dépôt situé à Molenbeek, rue de Birmingham.

Des opérations de vérification de l’état de nos collections sont opérées ponctuellement (nettoyage, remplacement de boîtes détériorées, vérification du taux d’acidité des films, etc.).